Diététique : La pomme de terre

pommes de terre

Elle représente  un aliment qualitativement intéressant sur le plan nutritionnel et peut participer à l’équilibre en apportant ce qui tend à manquer dans l’alimentation moderne : les vitamines, le magnésium, le fer et surtout les sucres complexes.

Pratiquement dépourvue de lipides (0.1%) et pauvre en protéines (2%), la pomme de terre est composée de 80 % d’eau et de 16 % d’amidon, glucide assimilé lentement par l’organisme, c’est donc une excellente source d’énergie.

Sa teneur en fibres alimentaires est également intéressante. Bien qu’en petite quantité sur une pomme de terre épluchée (1.5 g/100 g en moyenne), les fibres ne sont pas négligeables si l’on considère qu’une ration de 300 g de pommes de terre assure environ 20% des apports quotidiens recommandés. Ces fibres facilitent le transit intestinal et ont la particularité d’être non irritantes.

Equilibre et plaisir au quotidien

 En plus de la plupart des oligo-éléments, la pomme  de terre apporte aussi en quantité significative :

  • du potassium, essentiel pour la bonne contraction des muscles, dont le muscle cardiaque ;
  • du magnésium qui joue un rôle essentiel dans le maintien de l’équilibre nerveux, 300 g couvrent 20 % des besoins quotidiens d’un adulte ;
  • du fer, son rôle est vital dans la formation du sang. La vitamine C présente dans la pomme de terre permet de mieux assimiler le fer (0,3 à 0,9 mg/100 g)

Selon les variétés, les conditions climatiques et de culture, la pomme de terre subit des variations importantes : forme, taille, qualité gustative. Chacune possède ses propres caractéristiques de précocité, de rendement, de taille, de couleur, de qualité de conservation et d’indications culinaires. Les résultats de cuisson peuvent varier en fonction de l’origine et de la saisonnalité.

NEW PACK WEIGHT GAINER